Fièvre du Printemps 2014


Historique d’une passion

Kayak Pélican Pursuit 100 Angler

Amateur de pêche en kayak depuis quelque année, plus précisément fin de l’été 2011 où j’ai fait l’acquisition de mon premier kayak de pêche; un Pelican Pursuit 100 Angler en solde dans un grand magasin. Dès la première sortie à l’eau, l’envoûtement débuta rapidement. J’ai vite compris que cette façon de pêcher m’était destinée.

Pêche 2011-08-17 (1)Chaque journée de congé disponible était agrémenter par l’exploration d’un nouveau court d’eau, à la recherche d’une proie qui daignerait morde à mon offrande. Les weekends passèrent, finalement arriva le temps de ranger son jouet. Fallu bien se résoudre, la saison 2011 était effectivement terminée. Les feuilles tombées des arbres ce couvraient tranquillement d’un léger manteau blanc. Les rivières, lacs et fleuve subissaient les caprices de dame nature. Ils étaient recouverts de glace et neige.

Historique de la fièvre 2012

Pour passer le temps, en attente de la saison 2012 de pêche en kayak, je naviguai sur l’internet à la recherche de renseignement diverse, genre; technique de pêche, sécurité en kayak et me suis vite rendu à l’évidence que d’autres partageaient la même passion qui envahissait le sang de mes veines. La pêche en kayak existait vraiment. M’intégrant dans quelques forums de kayakistes pêcheurs, j’étais à l’affût de chaque nouveau sujet; derniers modèles de kayaks conçut pour la pêche et les arrangements un peu patenté sur leurs embarcations des membres de la communauté de kayakistes pêcheurs.

C’est à ce moment que j’ai pris connaissance des avantages d’un kayak Sit-On-Top. Un kayak auto-videur qui permettait plus facilement la gestion des équipements de pêche et leurs accessibilités. Je venais de me créer un besoin ! Un nouveau kayak.

Kayak Jackson Coosa (Black Widow)

Avec l’accès de l’internet, il m’était facile maintenant de rechercher parmi une multitude de modèles. Suivant les conseils des membres kayakistes pêcheurs, des vidéos sur YouTube de pêches en kayak et les sites Internet des fabricants. J’ai trouvé chaussure à mon pied. Le kayak de rêve pour la pêche. Le Coosa de Jackson Kayak Fishing. J’ai regardé plus de cent fois leur vidéo descriptive de l’année 2011 et 2012. Le choix était fait, un kayak Coosa de couleur Black Widow 2012. Maintenant ne restait que trouver un dépositaire Jackson. Que ne fut pas ma surprise d’apprendre qu’une boutique de kayak du nom de Camp de Base à Pointe-Claire, était justement dépositaire de cette marque. Cette boutique qui se trouvait sur le chemin que jadis je parcourrais chaque jour. J’ai dû passer une centaine de fois devant cette boutique sans jamais remarquer quel existait.

Réception de mon Coosa Jackson Kayak (6)Arriver à la boutique, ils ont vite compris, le client que je suis était intoxiqué par la passion de la pêche en kayak. Après une heure de discutions avec le vendeur, j’avais confirmation que le modèle Coosa répondait à mes besoins. J’ai passé la commande de mon futur kayak en rajoutant aussi quelque pièces d’équipements de la compagnie Scotty; Support de canne, Extension et réceptacles de surface pour recevoir les accessoires Scotty.

Quelque mois passèrent l’hiver faisait tranquillement sa place au printemps. Je contais les journées avant la datte prévu pour la réception de cette nouvelle embarcation qui hantait mes pensées depuis le jour de la commande placé. Comme tous les matins avant le départ au travail je dégustais mon café en regardant les derniers développements des discutions du forum de la communauté de kayakistes pêcheurs. Hey Bang !!! Je tombai sur la discussion d’un membre qui mentionnait qu’il avait pris possessions de son nouveau Cuda 14 de Jackson Kayak Fishing. Camp de Base aurai reçus sa commande de Kayaks Jackson ? Il était trop tôt mon appeler et confirmer la réception de mon Coosa. Je devais attendre l’heure d’ouverture de la boutique. Tic-Tac, Tic-tac, les minutes me semblait des heures. 10 heures arriva, il était temps de prendre une pose et de passer un coup de téléphone au Camp de Base. Effectivement il avait reçus leur commande de kayaks Jackson et mon Coosa était du lot. Tic-tac, Tic-tac, maintenant les heures me semblait pris dans le trafic, les aiguilles ne bougeaient pas. Après une attente insupportable, 15 heures arriva. Direction la boutique Camp de Base à Pointe-Claire.

Réception de mon Coosa Jackson Kayak (1)Arriver à la boutique, je déballais comme un enfant à noël, mon nouveau kayak très bien protégé pour son transport de nos voisins du sud. Wow, encore plus beau que dans les photos et vidéos. La couleur Black Widow était fantastique. Quelques recommandations des gens de Camp de base pour l’installation du kayak sur le toit de mon véhicule et ensuit le départ. Je paradais comme un char allégorique sur l’autoroute. J’avais l’impression que tous retournaient leurs regards pour comprendre quel genre d’embarcation que je transportais. Arrivée à la maison, le tour du propriétaire s’imposait. L’observation de chaque détail de conception de ce fantastique kayak de pêche. Déjà je spéculais sur où, quand et comment j’allais faire l’installation d’accessoires.

Installation du sonar (1)La noirceur s’installa rien d’autre à faire que de ranger pour la nuit mon nouveau jouet. Pour patienter au lendemain, j’ai décidé de partager l’arrivé et les photos de Coosa avec les membres de la communauté de Kayakiste Pêcheurs. Dès la lueur du matin, mes outils étaient prêts pour transformer cette embarcation d’une façon unique qui agrémenterait mes journées de pêches.

Première sortie, avec mon nouveau kayak Coosa,l'eau à 43° F (1)La première mise à l’eau, je me rappelle encore qu’il restait des vestiges de l’hiver qui n’avait pas encore fondu en raison des journées froides. Je ne pouvais plus attendre. Une amie ce joignais a moi pour immortalisé sur pellicule cette première journée d’aventure du Coosa de Scorpio-LD. L’eau à 43° Fahrenheit, vraiment pas le temps de prendre un bain, j’enfilais mon VFI, quelque ajustement sur le sonar et c’est parti. La publicité disait vrai, ce kayak était stable, confortable et très malléable. J’étais heureux et satisfait de mon achat.

Compréhension de la fièvre du printemps

À la lecture du début de ce récit, vous pouvez constater la fièvre du printemps que doit subir les kayakistes pêcheurs, avant l’arrivée de leur nouvelle embarcation pour le début de la saison de pêche en kayak. Cette fièvre est contagieuse et perceptible à tout kayakiste qui l’a déjà obtenu. Comme une allergie, cette fièvre fait normalement apparition, à la venue du printemps et la sortie des nouveaux modèles de kayaks de pêche, tous plus beaux que les autres. Certain résiste à cette fièvre, soient pour des raisons budgétaires ou qu’ils sont raisonnable et adore le conforme d’une bonne vielle pantoufle.

Fièvre du Printemps 2014

Big Rig Gear

Avec la venue du prototype de Jackson Kayak, le Big Rig, au show Icast 2013. Les symptômes de fièvre commencèrent tranquillement faire leur chemin. Ensuite le 12 décembre 2013, Le prototype devient officiel et la production commence. La température commence à monter. Le 19 décembre 2013, Drew Gregory professionnel de pêche et porte-parole des kayaks de pêches Jackson, mets en ligne sur le web la vidéo descriptive du Big Rig. Rien ne vas plus le thermomètre explose, la fièvre est bien installer. Certain membres de la communauté essayerons de me soulager de cette souffrance avec plusieurs opinions dissuasives; la largeur, le poids et le prix. Aucuns ne réussira la fièvre est bien installer.

Comprendre la fièvre du printemps

Pour vous aider à comprendre cette fièvre du printemps du kayakiste pêcheurs. Voici une description des symptômes visibles au proche de la personne atteinte : La personne atteinte, recherche l’approbation des autres. La personne atteinte, peut regarder 100 fois par jour les descriptions du modèle convoité. La personne atteinte, recherche des valeurs rajoutées pour convaincre son entourage les raisons qui motive son choix. La personne atteinte, placarde sa page Facebook de photo et sujet concernent le kayak choisi.

Quels sont les remèdes?

Aucune remède encore connu, ont dit même que cette fièvre combiné au Yakaholic est incurable. La seul solution pour apaiser cette douleur, es-que le patient atteint doit aller au bout de sa passion et donner commande au revendeur local du kayak convoité.
Le pique de fièvre devrait se stabiliser, mais une rechute est possible à la réception du kayak. Finalement la fièvre du printemps vas disparaître à l’arrivé de l’été et de ses journées agrémentés par une belle excursion de pêche en kayak. Maintenant vous comprendrez les pauvres kayakistes atteints de cette maladie. Heureusement la fièvre peut sauter d’une à plusieurs années avant quel ne resurgisse.

2014-03-29, Mon Big Rig (6)

2014-03-29, Mon Big Rig (11)

2014-04-21 Vidéo Promo SEPAQ, Boucherville (2)

Scorpio-LD