Invasion de kayakistes Pêcheurs 2013

Oublie tes problèmes, va pêcher !!!

Le kayak de pêche,

une embarcation à découvrir !!!

Comme vous le savez de plus en plus nos berges sont parsemées de résidences, ce qui rend l’accès aux cours d’eau de plus en plus difficile et souvent les pêcheurs ne sont pas désirés! Voici ou entre en ligne de compte le kayak de pêche: une embarcation écologique puisqu’elle est propulsé par la force humaine. Le kayak par lui même n’a besoin que 4 pouces d’eau pour naviguer. Ce qui différencie le kayak de pêche des autres kayaks? Celui-ci est plus stable et est équipé d’accessoires qui contribuent à augmenter le plaisir du pêcheur. La pêche en kayak est peu connue du monde de la pêche au Québec. Rapidement cette nouvelle façon de pêcher fait sa place tout comme chez nos cousins américains et français. Depuis deux ans que je pratique ce genre de pêche et rien n’est plus exaltant que de capturer, brochet, achigan, doré ou toute autres poissons qui habitent nos eaux québécoise.

??????????

Le 4 mai, aux Iles de Boucherville a eu lieu le plus gros rassemblement pour kayak de pêche des membres de la Communauté QP. Plus de 25 kayakistes pêcheurs se sont donné rendez-vous au parc de la SEPAQ. Dans le groupe on comptait certains débutants et d’autres avec quelques années d’expériences! Bruno Tessier (Slug le pêcheur urbain), s’est aussi joint au groupe, il ne manquait que Cyril Chauquet (Le Mordue de Pêche), qui sait, peut-être une prochaine fois. Dans un post de la section Le coin des kayakistes, plusieurs ont compté avec moi les nuits restantes et ce jusqu’au jour temps attendu. Ils ont aussi racontés leurs courbatures, certains de leur coup de soleil et surtout parlé de leur prochaine sortie de pêche. Même si les captures de poisons furent un peu rare, les poissons qui ont succombé à notre arsenal furent tous gracié après de belles photos. Aucun des kayakistes pêcheurs n’est retourné chez lui déçu car tous ont partagé leur passion avec d’autres passionnés. Moi le premier. J’ai fait plus de social que de pêche, rencontré des gens fantastique et me suis fait de nouveaux compagnons de pêche. Je suis très heureux d’avoir créé cet événement et j’invite ceux qui veulent découvrir la pêche en kayak à se joindre à nous au forum des Kayakiste.

Invasion 2013

Cette sortie ne tombera pas dans les oubliettes! Pour 2014, mon nouveau défi sera d’organiser une autre sortie de pêche avec plus de 50 kayakistes pêcheurs…serez-vous du nombre ?

Commentaire:
Albert, (le) 04 Mai 2013 – 5:02 PM, a écrit : De belles photos! Il y a eu le débarquement de la Normandie mais là je crois qu’on pourra parler du débarquement de Boucherville! J’ai bien hâte de lire vos histoires….moi la saison commence toujours plus tard mais j’aime bien rêver !.

(Albert, chroniqueur du Web Magazine Québec Pêche)

Réponse:

Ho que OUI Albert !!!

Le débarquement de Normandie, est une chose malheureusement, déplorable et que de mauvais souvenir pour les familles qui ce rappel. Mais le débarquement aux Iles de Boucherville est toute autre chose, un succès total. Le plus grand rassemblement de kayak pour pêche au Québec. Ce soir plus de 25 kayakistes pêcheurs vont souffrir de courbature, certain un coup de soleil et d’autre vont rêver à leur prochaine sortie de pêche. Les captures de poisons un peut rare, mais aucun des kayakistes pêcheurs vont sent plaindre, car tous ont partagé leur passion avec d’autres passionnés. Moi le premier. J’ai fait plus de social que de pêche. Rencontrer des gens fantastique et faire de nouveaux amis.

Voici la vidéo souvenir sur YouTube

Scorpio-LD

Fièvre Du Printemps 2012

Pêche 2012-05-06 (4)Les journées rallonge le soleil nous réchauffe davantage, la blancheur du sol disparaît pour faire place à la verdure et la fièvre du printemps; Certain change de voiture, mois je change de kayak de pêche. Nouveau dans ce domaine depuis la saison 2011. J’ai adoré mon expérience et suis prêt pour aller plus loin dans ma passion. Depuis un mois que je regarde sur l’internet, les kayaks de pêche, mes choix ont fait arrêt sur ces 3 kayaks;

  • Hobie Mirage Pro Angler
  • Jackson Coosa Kayak
  • Ocean Kayak Torque

Le côté raisonnable et monétaire l’emporte et je vais avec le Jackson Coosa Kayak question de prix. Pour tout les pêcheurs en kayak qui pêche prêt de Charlemagne, si vous croisez un Coosa rouge fort probable que je serai à son bord. Mon Kayak Pelican ‘Pursuit 100 Angler’ n’est plus à vendre, ma fille bientôt 13 ans, le désir pour venir pêcher avec son vieux. Je suis bien heureux de transmettre ma passion de pêche à ma fille. Le seul problème! la jeune se lève pas le matin et moi j’aime bien voir lever le soleil sur l’eau…(À SUIVRE)Modification du Coosa Jackson Kayak (1)

Bon c’est fait, la commande est placée au Camp de Base de Pointe Claire pour un Coosa, couleur rouge (Black Widow). Je rajoute un support à canne avec une extension amovible Scotty. Il devrait recevoir mon nouveau kayak Coosa à la fin avril, juste à temps pour le début de saison 2012.

Modification de mon Jackson Coosa kayak sur YouTube

Réception de mon Coosa Jackson Kayak (6)

Voici les vidéos officiels du Jackson Kayak Coosa par Drew Gregory, avec explications pas à pas afin que tous puissent enfin voir en détail tout ce que ce bateau de pêche est capable. J’espère que ces vidéos répondent à la plupart de vos questions.

Scorpio-LD

Pourquoi la pêche en Kayak ?

Mes débuts à la pêche

Maison PierrefondPlus jeune, nous demeurions à Pierrefond, sur le bord de la Rivière des Prairies. Je ne manquais pas les occasions permises pour aller sur le quai avec mon bout de branche que j’avais gaussé en guise de canne à pêche. Cette branche était ornée uniquement d’un hameçon au bout d’un fils à pèche pas plus long que 10 pieds et un boulon en guise de peser. Je lui appâtai un beau gros vers que je n’avais aucune difficulté à trouver en raison de notre grand jardin. Je pouvais passer des heures et des heures mon bout de fils à l’eau dans l’attente d’une prise. Mais aussitôt capturé, je m’empressais de courir à la maison avec mon trophée dans un sceau, on pouvait lire à travers mon visage l’excitation du devoir accompli. Malheureusement en raison de circonstance de la vie et d’un déménagement en ville. Je n’avais plus la chance d’aller à la pêche.

Plusieurs années se sont écoulées avant que je puisse recommencer la pêche. Je n’étais pas vraiment assez vieux pour que je puisse franchir les kilomètres de la ville qui me séparaient des plans d’eau tout seul. Un beau jour suite à une discussion avec quelques copains du secondaire qui désiraient aller à la pêche. J’ai sauté sur l’occasion et m’empressais courir au magasin pour cette fois-ci faire l’achat avec mes économies, d’une vraie canne à pêche, un coffre et quelques leurres. Maintenant j’étais prêt pour recommencer cette belle activité qui était la pêche. Mes amis et moi profitions de chaque opportunité pour explorer différents points d’eau accessible par autobus, métro et bicyclette. Nous avons pêché toute la saison, mais encore une fois, un déménagement imprévu mit fin à cette activité. L’équipement ce retrouva dans le fond d’un placard pendant plusieurs années.

Le travail, le mariage, la naissance de ma fille occupaient tout mon temps. Vient la séparation, encore une fois, un autre déménagement. L’équipement de pêche suivait, mais toujours gardé dans le fond d’un placard. Jusqu’au jour où je fis la rencontre d’un jeune adolescent. Celui-ci était le garçon d’une amie au travail. Une mère mono-parentale qui avait beaucoup de difficultés avec son fils révolté. Il vivait mal la séparation de sa mère, il n’avait que de mauvais coups en tête, sauf pour une chose, il aimait la pêche. Dans le but d’aider ce jeune, j’ai sorti mon vieil équipement de pêche du fond du placard et lui est offert en échange d’une promesse d’une meilleure tolérance et conduite avec sa mère. Même si l’équipement n’était pas de très bonne qualité ou du dernier modèle, soyez sûr qu’il procura à ce jeune-homme toute une joie et à moi aussi de voir que mon vieil équipement pouvais encore servir.

Mon retour à la pêche

2007-06-12 Maison bateau sur réserrvoir Gouin (5)Encore deux années passa. Un jour autour d’une table au souper de Noël avec mes deux frères ainés, la discussion tourna vers l’organisation d’un voyage, mais pas n’importe quel voyage! Un voyage de pêche au Réservoir Guouin. De plus, en maison bateau, Wow ! Tout un projet. Vous comprendrez que l’hiver fut longue cette année là. Finalement, arriva le Salon de chasse et pêche au printemps. Une excellente occasion pour réinvestir avec les conseils des frères et des professionnels de pêche, pour l’achat d’une nouvelle canne, coffre et tout un bel attirail de leurres et d’équipements de pêche. Réservoir Gouin je suis prêt ! Ce fut un très beau voyage inoubliable. Du dorés, des brochets en profusion. Un paysage différent chaque jour puisque nous étions en maison bateau. Si un jour cher lecteur vous avez la chance d’un séjour au Gouin en maison bateau, n’hésitez pas et sauter sur l’occasion vous ne serez pas déçus.

L’année suivante un de mes frères fut l’achat d’un bateau de pêche. LE BATEAU de pêche ! Tout bien équipé; un moteur 140 hp Honda, un 9.9 hp et le moteur électrique télécommandé sans fils à la proue. Cinq sièges pivotants et deux viviers. Mon frère n’avait pas lésiné sur le choix et la qualité. Encore une fois l’organisation d’un autre voyage, cette fois-ci au Réservoir Baskatong près de Ferme-Neuve. Quatre pêcheurs, tous passionné dans un chalet parmi une rangée d’habitations similaires qui longeaient la rive du réservoire. Le problème dans ce genre d’aventure pour la pêche, tu as qu’une seule embarcation, assujetti au bon vouloir de chacun, leur disponibilité et leur levé du lit. C’est bien, mais il y a un MAIS ! Le désir d’être autonome. Décider soi-même; l’heure du départ ou du retour, aller à bâbord ou à tribord et quand pouvoir aller à la pêche. Ne plus dépende de personnes pour pratiquer cette activité que j’aime. Vous voyez ou cela me mène ?

Mes débuts en kayak de pêche

Pêche 2011-08-17 (32)La pêche à quai ou location de chaloupe seul dans des pourvoiries coûte très cher $$$. J’étais insatisfait de cette situation, j’ai commencé à regarder l’achat d’une embarcation. Je voulais quelque chose de léger et facile à transporter. Voici ou l’idée de la pêche en kayak est né. Ne sachant pas, si ce genre d’embarcation me conviendrait, j’ai commencé par l’achat d’un petit modèle en solde chez Canadian Tire; Un Pelican Pursuit Angler 100. Je me rappellerai toujours cette première sortie sur la rivière L’Assomption à Repentigny, près du pont Brien où il y a un barrage de retenue d’eau pour garder un niveau suffisant pour le système d’aqueduc de la ville. Ancré dans le courant du barrage j’ai fait la plus belle pêche de ma vie, mon premier Achigan avec un grand  »A ». Wow !!!

Première sortie, avec mon nouveau kayak Coosa,l'eau à 43° F (1)Depuis ce jour ma passion pour la pêche en kayak ne fait qu’augmenter. Mes amis pourraient vous le confirmer. Lol. Maintenant moi aussi je suis un Yakaholic, comme dirait mon ami pêcheur en kayak Luc. Aucune cure pour cette maladie. La consommation augmente, d’année en année. C’est la raison de l’achat de mon autre kayak Jackson Coosa, l’année suivante. Je vous confirme que la sensation de liberté et du déplacement fluide sur l’eau du kayak est enivrante. Vive la pêche en KAYAK !

Pêche avec mon Pelican Pursuit 100 Angler sur YouTube

Scorpio-LD

Le début d’une passion (été 2011)

Mon premier Achigan

Pêche 2011-08-17 (2)Le bout de la canne à pêche bouge; un petit coup sec. J’attends. Encore un petit coup. Je ferre. « Fish ON » Le combat commence; la canne bien courbée. J’essaie de ramener m’a prise. Bien mécontente, elle cabriole hors de l’eau, pas question, encore un saut à la surface de cette arène qui est son milieu d’habitat. Le son criaille du moulinet, le filament déroule de son dévidoir encore une fois. Je laisse cheminer toujours en gardant une raideur sur la ligne, pas question de déposséder cette prise.

Pêche 2011-08-17 (11)J’embobine mon filament dans son réceptacle, toujours avec une tension entre moi et mon adversaire. Brusquement je suis bloqué, inapte de ramener ma ligne, elle semble coincer entre les roches. Ma proie a décidé de se dissimuler sous ces obstacles naturels. Comment faire pour ne pas perdre ce poisson, j’essaie de lui donner du mou. Rien à faire, le poisson ne bouge pas. Je décide de me désagencer, faire le tour de sa cachette avec l’arsenal secret; «mon kayak Pélican Pursuit 100». Arrivé derrière lui, j’ai poursuivi mes démarches pour mettre fin à la capture de ce combattant.

À tous les lecteurs de ce récit, quelle fantastique joie de pêcher l’achigan en kayak. Mais ne jamais oublier, cette activité ce fait dans la sécurité et en respectant l’environnement. Malheureusement il n’est pas rare d’apercevoir les bordures accessibles aux amateurs de pêche, correspondre à un mini dépotoir; bouteille de bière, canette de liqueur, bouteille d’eau, contenant pour les vers, emballage variée. Nous devons être conscients que les actes perpétués aujourd’hui ont des résultats négatifs sur cette belle activité qui est la pêche. Pourtant, il est si simple de ramasser nos propres déchets et de permettre aux pêcheurs suivants de jouir d’un endroit propre pour son activité.

Nos berges ne sont pas un dépotoir

20141024_16170220141024_161712

La remise à l’eau?

La remise à l’eau? Pourquoi pas prendre une belle photo de notre capture et remettre à l’eau, cela permettra de promouvoir d’autre impressionnant engagement avec ce combattant; « ACHIGAN ».

Scorpio-LD